recherche
sous-menu
Vous êtes ici : Accueil > PPS
LIENS COMMERCIAUX

PPS Humour : Brigitte Bardot


Le contenu apparaitra dans 10 secondes


Télécharger    Ajouter un fichier    Voter    Envoyer par email


Brigitte Bardot

les dessous d'un sex-symbol

posté le 05/07/2020 10:56:31

COMMENTAIRES
SUR PIECEJOINTE SUR FACEBOOK
ritaIl y a 32 jours
c est usè sa salive pour pas grande chose populos a par le bus qui lui est pas passer dessus ....

populos74Il y a 32 jours
Si cher rita dans le monde du spectacle on utilise souvent le nom de Mlle .Juste pour en savoir un peu plus "moi compris" voici le texte de loi. MADAME, MADEMOISELLE. REPONSE MINISTERIELLE N°5128 DU 3 MARS 1983 JO SENAT DU 14 AVRIL 1983 PAGE 572 - FEMMES : MODIFICATION D’ETAT CIVIL M.Roger Poudonson demande à Mme le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des droits de la femme si elle envisage effectivement de proposer la suppression de l’usage « mademoiselle » ou « madame » qui définit la femme par son statut matrimonial ainsi que l’usage des mentions « épouse », « divorcée » ou « veuve ». Réponse : l’existence des deux termes différents pour désigner les femmes mariées et celles qui ne le sont pas constitue une discrimination à l’égard des femmes puisqu’une telle différenciation n’existe pas pour les hommes. Elle semble indiquer que le mariage confère à la femme une valeur différente alors que la valeur de l’homme n’est pas affectée par cet acte juridique et social. Il me semble important de préciser que ces termes constituent un usage qu’aucun texte ne codifie. Leur utilisation n’entraîne aucune conséquence juridique. Il s’ensuit pratiquement que personne -organisme ou individu - ne peut imposer à une femme la mention madame ou mademoiselle. Il incombe aux intéressées de choisir la désignation qu’elles préfèrent. Il en va différemment du nom des femmes mariées. En effet, c’est la loi du 6 fructidor An II qui fonde le droit au nom des citoyens français et ce droit est le même pour les hommes et pour les femmes. Cette loi dispose dans son article 1er « Aucun citoyen ne pourra porter de nom ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance ». Aucun texte ne prévoit non plus que le mariage emporte changement de nom des époux. Les papiers officiels ne doivent donc pas comporter d’autre nom que le nom légal. L’apposition des mentions épouse, divorcée ou veuve, suivie du nom du conjoint est donc contraire à la loi. Qu’il s’agisse des termes madame ou mademoiselle, ou du nom des femmes, le droit positif actuel n’établit pas de discrimination, seuls des usages abusifs sont la cause des difficultés qu’un grand nombre de femmes éprouvent à faire respecter leur droit. Il est important que les femmes connaissent ce type d’information tant auprès des organismes qui pour différentes raisons doivent prendre en considération l’état civil des citoyens, qu’auprès des femmes elles-mêmes qui devant l’ignorance et la mauvaise foi, en viennent parfois à douter de leur bon droit. Amicalement,bonne semaine .

ritaIl y a 32 jours
Populos pour Mlle tu repasseras ....

populos74Il y a 32 jours
Elle a du caractère Mlle Bardot !

 Pseudo : Inscrivez-vous pour pouvoir
poster vos commentaires
 Passe :
 Votre commentaire :
 

RUBRIQUES
- Photos - Vidéos - PPS - Pubs tv - Jeux - Tutoriels - Autre
A PROPOS
- Contact